Vous souhaitez adhérer ?

Téléchargez

le bulletin d'adhésion ici

Syndicat des Apiculteurs
du Puy-de-Dôme

3 rue Georges Charpak

63960 VEYRE-MONTON
Tél 04 73 26 92 20 

Permanence tous les mercredis
de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h 

 

Logo Synd.Api 1 copie

 

Coopérative
des Producteurs de miel

3 rue Georges Charpak

63960 VEYRE-MONTON
Tél 04 73 26 04 34

Permanence tous les mercredis
de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h 30

Vaccins, abeilles, vin bio : les machines à pétitions attaquent la planète !» : Pollinis dans le viseur de RUE 89 et L’OBS.COM

Sous le titre : « Vaccins, abeilles, vin bio : les machines à pétitions attaquent la planète », Thibaut Shepman, journaliste pour RUE 89 a publié, le 10 novembre 2015, une enquête dénonçant les trop nombreuses associations et entreprises spécialisées dans le marketing pour donateurs et leurs multiples campagnes de pétitions et appels à don

 

L’enquête révèle en particulier les agissements de la famille Laarman. « Une famille dont les liens avec les milieux ultralibéraux et d’extrême droite ont souvent été dénoncés. Une famille dont des membres ou des proches ont créé en parallèle des sociétés de gestion et vente d’adresses de donateurs, et sont suspectés d’être de véritables entrepreneurs associatifs en série, » dixit Thibaut Shepman

Il épingle notamment l’association POLLINIS dont le créateur Nicolas Laarman utilise sur son site des vidéos et des textes outranciers surfant ainsi sur une cause chère aux citoyens français : la sauvegarde des abeilles. L’association revendique pas moins de 1,2 million d’adresses dans sa base de données et fait appel au prestataire Top Data proche de la famille Laarman.

L’UNAF par la voix de son Porte-parole, Henri Clément a toujours dénoncé cette OPA sur la défense des abeilles, au nom des apiculteurs français, notamment au travers d’un Communiqué de Presse dès 2012 dénonçant ces initiatives mercantiles. Les apiculteurs français ont mis des années à faire émerger leur combat notamment contre l’usage intensif de pesticides neurotoxiques particulièrement dangereux pour les abeilles et les pollinisateurs sauvages. Rappelons également que l’UNAF a investi depuis 12 ans, plus de 600 000 euros dans des procédures juridiques qui ont abouti à plusieurs victoires en Conseil d’Etat et le retrait de pesticides comme le Gaucho, le Régent, et aujourd’hui le Protéus...

Nous vous invitons à découvrir cette enquête et à la partager très largement auprès de vos réseaux en diffusant le lien :
http://rue89.nouvelobs.com/2015/11/10/vaccins-abeilles-vin-bio-les-machines-a-petitions-attaquent-planete-261942