abeille120pxVous souhaitez adhérer ?

Téléchargez le bulletin d'adhésion ici

Syndicat des apiculteurs
du Puy-de-Dôme

9 bis rue de Romagnat - 63170 Aubière
Tél 04 73 26 92 20 

Permanence tous les mercredis
de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h 

 

Logo Synd.Api 1 copie

 

Coopérative
des producteurs de miel

9 bis rue de Romagnat - 63170 Aubière
Tél 04 73 26 04 34

Permanence tous les mercredis
de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h

669 102 signatures pour dire stop aux pesticides néonicotinoïdes remises à Ségolène Royal

La Ministre répond à la mobilisation citoyenne en soutenant une interdiction des pesticides néonicotinoïdes dès 2018 et le développement des méthodes alternatives.

Reçus ce matin au Ministère de l’Ecologie, de l’Energie et de la Mer, nos différentes organisations ont remis à Ségolène Royal et Barbara Pompili, 669 102 signatures citoyennes en faveur de l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes. Face aux enjeux sanitaires, environnementaux et économiques liés à l’usage important des pesticides néonicotinoïdes en France, nos organisations ont demandé aux ministres de soutenir une interdiction totale dès le 1er septembre 2018 pour que celle-ci ne soit plus l’exception mais la règle.

Rappelant que la santé publique est une priorité, Ségolène Royal a renouvelé son soutien à une interdiction de ces substances dès 2018 : « On ne voit pas pourquoi il faudrait encore attendre 10 ans pour faire des choses qui sont évidentes et qui ont été repérées comme nocives (...) J’espère que les députés vont voter l’interdiction dès 2018. Je serai présente à l’Assemblée Nationale pour soutenir cette position et l’accompagner d’actions concrètes pour qu’entre maintenant et 2018 les pratiques changent. » Dans le cadre de l’axe biodiversité du programme d’investissement d’avenir, doté de 40 millions d’euros, la Ministre a ainsi annoncé la mise en place d’un appel à projet pour promouvoir et accompagner les méthodes agronomiques de substitution. Les alternatives agronomiques, socio-économiquement viables, existent d'ores et déjà et doivent être encouragées.

Nos organisations saluent cette vision et cet engagement concret et espèrent que les députés et sénateurs prendront la même voie.

En seconde lecture, les députés avaient voté pour une telle échéance tout comme, la semaine dernière, la commission développement durable de l’Assemblé nationale, en amont de la troisième lecture du texte attendue semaine prochaine. Au Sénat, le gouvernement avait quant à lui porté le besoin d’une interdiction mais à l’horizon 2020. Nos organisations estiment qu’une telle échéance ne répond, ni à l’urgence environnementale et sanitaire, ni au besoin de lisibilité attendu du gouvernement par les citoyens. Nous espérons donc que les députés suivront la voie de la Ministre de l'Environnement et sauront une nouvelle fois prendre leurs responsabilités et être à l’écoute des citoyens inquiets pour l’avenir des pollinisateurs indispensables à notre agriculture et notre alimentation et préoccupés des impacts de ces pesticides pour leur santé.

Ces pesticides introduits depuis 1994 agissent sur le système nerveux central des insectes et font l’objet de centaines d’études toutes aussi alarmantes les unes que les autres. Chute des populations de pollinisateurs sauvages et domestiques, impacts sur les invertébrés aquatiques et non aquatiques, les oiseaux et même les mammifères... que nous sommes.

Avec BEE FRIENDLY, MONOPRIX veut accompagner ses producteurs vers le retrait des néonics et autres pesticides tueurs d'abeilles

MONOPRIX DEVIENT PARTENAIRE DU LABEL BEE FRIENDLY® : l’UNAF et BEE FRIENDLY saluent l’engagement de l’enseigne pour la protection des pollinisateurs et le retrait des néonicotinoïdes

A quelques jours de la reprise des débats sur l’interdiction des insecticides néonicotinoïdes dans le cadre de la loi biodiversité, l’UNAF et BEE FRIENDLY souhaitent mettre en avant un engagement exemplaire en faveur d’un modèle agricole plus respectueux des pollinisateurs.

Monoprix s’associe en effet au label BEE FRIENDLY® dans le cadre d’un partenariat de trois ans. L’objectif ? Accompagner 30 fournisseurs de l’enseigne vers l’obtention du label BEE FRIENDLY® qui inclut le retrait des néonicotinoïdes.

Au sein de son projet « MONOPRIX TOUS CULTIV’ACTEURS », Monoprix a réuni 30 fournisseurs (représentant 13 filières de fruits et légumes) regroupés sous la bannière « Partenariat Agricole Monoprix » pour les accompagner vers de meilleures pratiques agro-écologiques (sur la fertilisation, l’irrigation, etc.) et vers une meilleure prise en compte des abeilles et des pollinisateurs. Sur ce deuxième aspect, Monoprix a souhaité s’associer au label BEE FRIENDLY®, dont le cahier des charges inclut une liste interdite de pesticides comme les néonicotinoïdes et 24 autres substances particulièrement toxiques pour les abeilles(1). Un dispositif d’accompagnement de 3 ans alliant agronomes et scientifiques sera mis en œuvre pour permettre aux fournisseurs de se convertir avec succès au label BEE FRIENDLY®.

Lire la suite : Avec BEE FRIENDLY, MONOPRIX veut accompagner ses producteurs vers le retrait des néonics et...

lettre info ADAA mai 2016

 

Au sommaire ce mois-ci :

  • Nouvelle rubrique : le « bulletin météo apicole »
  • Contractualiser et confirmer la MAEC apicole
  • Groupes techniques : introduction de reines et nourrissement
  • Des formations courtes riches et diversifiées au CFFPA de St Flour
  • Quelques rappels... et petites annonces

 

 

 (Cliquez sur l'image pour lire la lettre info)

Important : si vous avez souscrit à la MAE en 2015, vous devez confirmer votre engagement en 2016 sur TELEPAC avant le 15 juin !

Inscriptions en cours :
Journées greffage de l’ADAA : le 15 juin (43) et le 16 juin (63)
http://ada-auvergne.adafrance.org/actu/jgref.php

Groupes techniques : le 23 juin, autour de l’introduction de reines en fin de saison et le 23 août sur le thème « nourrir efficacement »
Inscriptions sur internet en cliquant ici

Chiffres de l’utilisation des néonicotinoïdes

L’UNAF dénonce une augmentation de 31% de leur utilisation et ce, même après l’interdiction européenne partielle !

Devant le manque de transparence persistant du Ministère de l’Agriculture, l’UNAF a dû saisir la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA) pour tenter d’obtenir des données concernant l’utilisation des néonicotinoïdes. Les chiffres enfin transmis sont éloquents... Malgré l’entrée en vigueur de l’interdiction européenne partielle de 3 substances néonicotinoïdes, leur utilisation en volume a augmenté de 31% entre 2013 et 2014 ! Une augmentation gravissime et déconcertante.

En décembre 2013, est entrée en vigueur l’interdiction partielle de 3 substances actives néonicotinoïdes (le thiaméthoxam, l’imidaclopride et la clothianidine) sur certains usages comme les traitements de semences du tournesol, du maïs ou du colza. Cette interdiction ne concernait pas le thiaclopride et l’acétamipride, deux autres néonicotinoïdes. A la suite de cette interdiction, nous pouvions donc légitimement espérer une réduction de l’utilisation des molécules partiellement interdites.

Il n’en est rien :

Lire la suite : Chiffres de l’utilisation des néonicotinoïdes

BEE-FRIENDLY_DES RUCHES AUX DOMAINE DE BUZET

Les Vignerons de Buzet, labellisés BEE FRIENDLY®, accueillent leurs premières ruches et rappellent qu’il est possible de produire sans pesticides tueurs d’abeilles.

Les Vignerons de Buzet, 1er partenaire viticole à obtenir le label BEE FRIENDLY®, viennent d’installer quatre ruches dans leur vignoble, avec le concours des apiculteurs de l’Abeille Gasconne.

Dans le contexte des débats de la loi biodiversité sur l’interdiction des néonicotinoïdes et à la veille de la Commission Mixte Paritaire qui tentera de trouver un compromis sur le sujet, cette installation nous rappelle que cette coopérative viticole du sud-ouest produit du vin sans pesticides tueurs d’abeilles depuis 2014.

Bertrand Auzeral, Président de BEE FRIENDLY, et Serge Lhérisson, Président des Vignerons de Buzet,

installent l’une des 4 ruches sur le vignoble de Buzet.

Lire la suite : BEE-FRIENDLY_DES RUCHES AUX DOMAINE DE BUZET

APIcité® : 1ER Label pour la cause des abeilles

L’Union Nationale de l’Apiculture Française lance le label APIcité ® : un label national pour les communes qui aiment et protègent les abeilles et les pollinisateurs sauvages...

Au-delà de ses combats syndicaux pour la défense des apiculteurs et de la filière, l’Union Nationale de l’Apiculture Française crée le label national « APIcité® ». Ce label, à but non lucratif, vise à mettre en avant l’implication des communes dans la préservation des abeilles domestiques et des pollinisateurs sauvages.

Le label APIcité® se situe dans le prolongement du programme Abeille, sentinelle de l’environnement® : il s’inscrit dans cette même philosophie de prise de conscience et de sensibilisation sur le rôle primordial de l’ensemble des pollinisateurs dans le maintien de la biodiversité comme de nos ressources alimentaires, et la nécessité de les protéger. De nombreuses communes s’engagent aujourd’hui dans cette dynamique, interdisant par exemple l’usage de pesticides dans les jardins publics, installant des ruches en ville, ou encore mettant en place des programmes de sensibilisation autour de cette problématique dans les écoles. Ces actions traduisent une forte demande sociale de nature en ville, à laquelle les collectivités tentent de répondre.

L’objectif de ce label, accordé pour deux ans, est donc de valoriser les politiques locales en matière de protection des abeilles domestiques et des pollinisateurs sauvages. Chaque commune peut en faire la demande. Au-delà de la récompense officielle, le label doit garantir la poursuite d’une stratégie municipale cohérente en faveur des abeilles domestiques, des pollinisateurs sauvages et de la biodiversité ainsi qu’une meilleure qualité de vie envers les citoyens.
Les critères sont répartis selon cinq grandes thématiques : Développement durable - Gestion des espaces verts – Biodiversité - Apiculture – Sensibilisation.

Ce label se décline sous une, deux ou trois abeilles :

Lire la suite : APIcité® : 1ER Label pour la cause des abeilles

Découvrez les SénaTUEURS d'Abeilles

Le 12 mai 2016, une majorité de sénateurs s'est opposée à l'interdiction totale des insecticides néonicotinoïdes, dit "tueurs d'abeilles".

Même la date lointaine de 2020 (plutôt que celle de 2018 votée par les députés), a été rejetée par une majorité de "sénaTUEURS d'abeilles" !!!

Il est temps que les sénateurs assument leurs responsabilités. L'opacité entourant les débats semble amener certains élus à se comporter en fidèle porte-parole du lobby agro-chimique.

Fort de ce constat, Agir pour l'Environnement a décidé de rendre public un trombinoscope des "sénaTUEURS d'abeilles".

 

(Cliquez sur l'image pour découvrir les SénaTUEURS d'Abeilles)