Vous souhaitez adhérer ?

Téléchargez

le bulletin d'adhésion ici

Syndicat des Apiculteurs
du Puy-de-Dôme

3 rue Georges Charpak

63960 VEYRE-MONTON
Tél 04 73 26 92 20 

Permanence tous les mercredis
de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h 

 

Logo Synd.Api 1 copie

 

Coopérative
des Producteurs de miel

3 rue Georges Charpak

63960 VEYRE-MONTON
Tél 04 73 26 04 34

Permanence tous les mercredis
de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h

Le déclin des abeilles et des pollinisateurs

Action à bas bruit des stresseurs biologiques et chimiques par le Dr Luc Belzunces

 

Elever les reines autrement ou L’élevage de reines à la portée de tous

Vous avez été nombreux lors du congrès de Clermont-Fd a avoir assisté à la présentation de Jacques KEMP, vous pouvez retrouver la synthèse de son intervention en cliquant sur l'image ci-dessous.

 

Aethina tumida : un nouveau document contre cette nouvelle menace en Europe

 

Une étude prospective sur la gestion du risque en cas d'arrivée d'Aethina tumida en France a été réalisé par l'ITSAP-Institut de l'abeille et piloté par l’ITSAP/ACTA, ANSES, ADA France.

 

« Etude prospective pour lutter contre Aethina tumida : résumé opérationnel »


Lien :http://itsap.acta-informatique.fr/wp-content/uploads/2015/07/Moyens-de-lutte-contre-Aethina-tumida-juillet-2015_version-longue.pdf

 

 

 

Ce parasite n’est pas présent en France.

Tout signe évocateur de ce parasite doit être déclaré dans les plus brefs délais auprès de la DDPP (63) : 04.73.98.63.63 (ligne directe)
- Les moyens de lutte :

http://itsap.asso.fr/pages_thematiques/ravageurs-maladies/petit-coleoptere-ruche-aethina-tumida/


- La plateforme ESA fait le point régulièrement sur la situation en Italie : http://plateformeesa.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=537:premiere-detection-daethina-tumida-t-en-calabre-en-2015

Frelon Asiatique: technique de piégeage

Afin de lutter contre la prédation de Vespa Velutina sur les ruches, voici l'astuce de Raymond Saunier, membre d'Honneur de l'UNAF et Vice-président du Syndicat Apicole de la Gironde. Cette technique est inspirée d'une des techniques Coréenne de lutte contre le prédateur.

Cette technique ne remplace pas le piégeage des fondatrices au printemps et à l'automne, mais permet de diminuer fortement les prédations devant les ruches en fin d'été!

Matériel nécessaire : 

  • Une plaque de polystyrène léger (qui servira deux fois, une fois sur chaque face)
  • Une tube de glue anti-rongeurs (RODICLAC)

Utilisation :

Appliquer sur un côté de la plaque quelques traits de glue anti-rongeurs, quelques brèches de désoperculation avec un peu de miel, puis déposer la plaque, face engluée vers le haut, au sol à environ un mètre devant les ruches!

Le résultat : plus de 100 frelons en 24 heures, 4 frelons Européens seulement, aucune abeille! 

 

Comment réagir face à une attaque de Frelon Asiatique sur les ruches

Face à l'absence d'un plan de lutte contre le Vespa Velutina , les apiculteurs se retrouvent une nouvelle fois seuls face à ce fléau.

La biologie et le développement de ce super prédateur font que juste alors passé inaperçues, les premiéres prédations vont bientôt être constatées devant les ruches. Or la prédation en périodes estivale et automnale a des conséquences préoccupantes :

  • - la colonie d’abeilles est en régression alors que celle du frelon est à son apogée
  • - tout impact sur la colonie d’abeilles à cette période a un effet négatif pour sa survie

 

Les abeilles stressées ne peuvent presque plus assurer les apports de pollen et de nectar nécessaires au développement des générations d’abeilles devant assurer la transition hivernale : 

Une colonie très affaiblie est une colonie condamnée.

 

Quand s'inquiéter?

UN  seul spécimen de Vespa Velutina en permance devant la ruche et la ruche est condamnée à une mort certaine à plus ou moins court terme, l'apiculteur doit agir rapidement.

Lire la suite : Comment réagir face à une attaque de Frelon Asiatique sur les ruches

Interdire les NEONICOTINOÏDES, c'est indispensable et c'est possible!

Chaque semaine, une nouvelle étude est publiée sur l'impact des néonicotinoïdes sur les abeilles, les pollinisateurs sauvages, les invertébrés aquatiques, les oiseaux, etc....

Il ne fait plus aucun doute que ces produits sont néfastes pour notre environnement et les premiers signaux d'alarme apparaissent sur la santé humaine. Economiquement, au-delà de la survie de la filière apicole, c'est le service vital rendu par les pollinisateurs domestiques et sauvages qui est en jeu.
L'Union européenne a restreint certains de leurs usages en 2013, mais ils sont encore très largement utilisés, sur des millions d'hectares.
Dans les prochains jours, nos représentants devront se positionner sur l'interdiction de cette famille de pesticides.

Aujourd'hui, la France dispose des éléments pour interdire ces produits à très courte échéance, sans que cela n'occasionne de désastre dans les rendements agricoles.
Il appartient à nos élus de se saisir du problème, de jouer pleinement le rôle majeur dont ils ont été investis qui est celui de veiller au bien-être du plus grand nombre et au devenir de leurs citoyens.

(Téléchargez l'argumentaire de l'UNAF en PDF 517 KO)

Lire la suite : Interdire les NEONICOTINOÏDES, c'est indispensable et c'est possible!

INTERAPI : Base de données sur les couverts mellifères

Dans le cadre du projet InterAPI, l'ITSAP a réalisé une base de données qui recense 38 espèces mellifères et 4 mélanges pour lesquels des informations agronomiques et apicoles sont connues et utilisables pour les implanter en interculture ou en jachère.

La base de données est en libre accès sur : http://www.interapi.itsap.asso.fr/ ou cliquez sur l'image.

 

Améliorer la production apicole et la santé du cheptel français passe par un maintien et un renforcement de l'offre en ressources mellifères dans l'ensemble des territoires. Dans ce but, l'ITSAP - Institut de l'abeille conduit des travaux sur cette thématique. Parmi ceux-ci, le projet INTERAPI a permis de montrer le potentiel que représente les cultures intermédiaires mellifères (CIM) pour fortifier et diversifier l'offre en ressources polliniques en période de pré-hivernage, ainsi que le rôle qu'elles peuvent jouer dans la réduction des mortalités hivernales des colonies d'abeilles.

Lire la suite : INTERAPI : Base de données sur les couverts mellifères