abeille120pxVous souhaitez adhérer ?

Téléchargez le bulletin d'adhésion ici

Syndicat des Apiculteurs
du Puy-de-Dôme

3 rue Georges Charpak

63960 VEYRE-MONTON
Tél 04 73 26 92 20 

Permanence tous les mercredis
de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h 

 

Logo Synd.Api 1 copie

 

Coopérative
des Producteurs de miel

3 rue Georges Charpak

63960 VEYRE-MONTON
Tél 04 73 26 04 34

Permanence tous les mercredis
de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h

Nouvelle Note de service renforçant la surveillance d'Aethina Tumida

Le 28 avril, le Ministère de l'Agriculture a publié une nouvelle note de service sur les modalités de surveillance de l'infestation des colonies d'abeilles et de bourdons par le petit coléoptère de la ruche Aethina tumida.
Cette note est justifiée par l'apparition du parasite en Italie (Calabre et Sicile) en septembre 2014, par le volume des achats de reines et d'essaims en provenance de notre voisin transalpin ainsi que par les récentes déclarations d'apiculteurs ayant introduit en France des reines depuis la zone à risque.

Les modalités de la surveillance de l'infestation des colonies d'abeilles Apis mellifera et de bourdons Bombus spp. par le petit coléoptère de la ruche Aethina tumida sont précisées dans l'objectif d'une détection la plus précoce possible et, en cas de détection, de préciser la portée de l'infestation. Le protocole de surveillance, qui implique l'ensemble des acteurs, figure en annexe I. Sont annexés également, une fiche de prélèvements, une plaquette de sensibilisation aux risques d'introduction d'Aethina tumida à destination des apiculteurs et une plaquette explicative de la fabrication d'un aspirateur à insectes.

Téléchargez le PDF (1754 KO)

Mortalité des Abeilles, on connait maintenant le coupable

Ci-dessous un grand dossier sur « mortalité des abeilles/pesticides » sur REPORTERRE

http://www.reporterre.net/Mortalite-des-abeilles-on-connait

 

Mortalité des abeilles : on connait maintenant le coupable

4 mai 2015 / Baptiste Giraud (Reporterre)

Deux études scientifiques viennent de démontrer la nocivité des néonicotinoïdes sur les abeilles, alors que les ruches connaissent ce printemps une mortalité impressionnante. Quels sont ces produits au nom compliqué ? Des insecticides nouvelle génération. Enquête sur ces molécules dangereuses qui continuent à être déversées dans la nature.

Bambi, Equinoxe, Cruiser, Gaucho, Poncho, Confidor, Proteus : autant de produits phytosanitaires comprenant des molécules néonicotinoïdes aux noms tout aussi barbares (acétamipride, clothianidine, dinoturéfane, imidaclopride, nitempyrane, thiaclopride et thiaméthoxane). Ils visent à éliminer des insectes dits « ravageurs » qui menacent les cultures agricoles. Inodores, insipides, invisibles, on en retrouve un peu partout dans la nature, et dans nos assiettes à faible dose.

Ces sept molécules néonicotinoïdes entrent aujourd'hui dans la composition d'une dizaine d'insecticides, eux-mêmes dérivés en plusieurs formulations. Ces molécules agissent sur le système nerveux des invertébrés et entraînent leur paralysie jusqu'à la mort. La première d'entre elles a été découverte au début des années 1990 et la mise sur le marché a commencé en 1994. Depuis, elles ont rencontré un fort succès, au point de représenter aujourd'hui plus de 40 % des insecticides vendus dans le monde chaque année.

Lire la suite : Mortalité des Abeilles, on connait maintenant le coupable

Réglementation Européenne "INCO"

Le règlement européen (UE) n° 1169/2011, dit règlement ''INCO'' (Information des Consommateurs sur les denrées alimentaires), concerne l'information des consommateurs sur les denrées alimentaires. Pour rappel, son objectif est notamment d'harmoniser les règles d'étiquetage des denrées alimentaires au niveau européen. Ce règlement est applicable à partir du 13 décembre 2014, à l'exception de la déclaration nutritionnelle qui est applicable à partir du 13 décembre 2016.

 

La DGCCRF a été consulté pour obtenir confirmation que miel et gelée royale ne seront pas concernés par l'obligation d'étiquetage nutritionnelle.

Pour en savoir plus consulter la page ITSAP ici.

Lire l'intégralité de la réponse de la DGCCRF concernant l'étiquettage du miel et de la gelée royale.

Surveillance Mortalité Massive

Surveillance des mortalités massives aiguës et des maladies classées dangers sanitaires de première catégorie des abeilles.

 

Note de service DGAL/SDQPV/2014-899 du 14/11/2014DGAL/SDQPV/2014-899 du 14/11/2014

 

La présente instruction vise à disposer d'un suivi précis et le plus exhaustif possible des mortalités massives aiguës et des maladies classées dangers sanitaires de première catégorie des abeilles afin, d'une part, d'identifier et de maîtriser le plus tôt possible l'émergence ou l'extension d'un processus pathologique de type aigu lié à des causes chimiques ou non, d'autre part, d'assurer la surveillance des dangers sanitaires de première catégorie. Elle définit les circonstances de déclaration des mortalités des abeilles, en saison de production ou pendant l'hiver, à la DDecPP.
Elle précise les conditions de déroulement des investigations ainsi que les conditions de recueil et de traitement des informations et de leur communication et les suites à donner. Elle constitue un modèle pilote ; un retour d'expérience sera effectué en 2015 avec les départements qui l'ont mise en oeuvre afin de réviser le dispositif.

Les mortalités survenues dans le massif pyrénéen au cours de l'automne-hiver 2013/2014 sont l'une des raisons de l'extension du champ de la surveillance aux mortalités massives aigües survenant pendant l'hiver.

Lire la suite : Surveillance Mortalité Massive

Le Piégeage de printemps des Fondatrices Vespa Velutina (Frelon Asiatique)

Si Vespa velutina nigrithorax progresse rapidement, ce n'est pas vraiment le cas des stratégies de lutte. La progression du frelon asiatique s'étend désormais sur les trois quarts du territoire français. Pourtant, l'expérience de terrain montre qu'il est possible de limiter sa présence à un seuil tolérable.

Mal compris, le piégeage de printemps est injustement accusé de ne pas être suffisamment efficace et de porter atteinte à la biodiversité. Sur le terrain, bien conduit, il se révèle le meilleur moyen actuel de contrôler les populations. Il est efficace, écologique, sans insecticide, facile à mettre en œuvre. Les captures des autres espèces sont à relativiser et la comparaison avec le massacre de fin d'été est largement en faveur de l'action.

Les règles suivantes doivent cependant être respectées afin que le piégeage de printemps soit optimisé et lèse le moins possible la biodiversité.

Lire la suite : Le Piégeage de printemps des Fondatrices Vespa Velutina (Frelon Asiatique)