abeille120pxVous souhaitez adhérer ?

Téléchargez le bulletin d'adhésion ici

Syndicat des apiculteurs
du Puy-de-Dôme

9 bis rue de Romagnat - 63170 Aubière
Tél 04 73 26 92 20 

Permanence tous les mercredis
de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h 

 

Logo Synd.Api 1 copie

 

Coopérative
des producteurs de miel

9 bis rue de Romagnat - 63170 Aubière
Tél 04 73 26 04 34

Permanence tous les mercredis
de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h

UNAF-affaires contre SYNGENTA

Affaire Union Nationale de l’Apiculture Française contre SYNGENTA sur les décharges chimiques :
SYNGENTA peut-elle se dissoudre impunément durant son procès pénal ?

Le Tribunal Correctionnel de Paris examinera les 18 et 19 octobre 2016 si la dissolution volontaire de SYNGENTA SEEDS HOLDING décidée 4 jours après son renvoi en correctionnelle lui permet d’échapper aux poursuites pénales engagées par l’Union Nationale de l’Apiculture Française.

C’est à la suite d’une plainte avec constitution de partie civile de l’UNION NATIONALE DE L’APICULTURE que la Société SYNGENTA SEEDS HOLDING a été mise en examen puis renvoyée le 16 novembre 2011 devant le tribunal correctionnel de Paris par les juges du pôle de Santé publique & Environnement.

SYNGENTA SEEDS HOLDING, filiale à 100% de SYNGENTA France avait fait répandre en quantité impressionnante sur les terres d’un agriculteur aux abois, ses semences de maïs déclassées et enrobées de produits chimiques désastreux pour les abeilles, imidaclopride (Gaucho), fipronil (Régent), Méthalaxyl, Anthraquinone et Fludioxonil selon un processus pompeusement qualifié de « semis haute densité », pour procéder en réalité à l’élimination de ces déchets chimiques, sans respecter les obligations d’incinération coûteuses imposées par la loi.

Quatre jours après son renvoi en correctionnelle, la Société SYNGENTA SEEDS HOLDING a été comme par hasard dissoute par sa société mère qui était son associée unique, ce qui avait pour conséquence de rouler la justice en éteignant la poursuite pénale pour éviter tout scandale impliquant le groupe SYNGENTA.

Lire la suite : UNAF-affaires contre SYNGENTA

Bienvenue en Auvergne! 21e congrès National de l'Apiculture

Les Apiculteurs présents au Sommet de l'Elevage

 

Dans le cadre de la promotion du métier d'apiculteur et du 21ém congrès national de l'Apiculture Française, les apiculteurs du Syndicat du Puy-de-Dôme sont présent sur le stand du Conseil Départemental du Puy-de-Dôme (Hall d'Acceuil stand A1).

Au programme discussions et rencontres avec les apiculteurs, dégustation gratuite de miel d'Auvergne et de bonbons au Miel d'Auvergne.

N'hésitez par à nous rendre visite et à encourager les bénévoles et les étudiants qui s'activent!

 

Pour la premiére fois depuis sa création les apiculteurs du Syndicat sont présent au Sommet de l'Elevage.

100% Apiculteurs-100%bénévoles

A un mois du 21ém congrès national de l'apiculture française qui se déroulera du 27 au 30 octobre prochain au polydôme de Clermont-Ferrand, une centaine d'apiculteurs se sont réunis pour finaliser le planning bénévoles et ainsi répondre présent afin de permettre d’accueillir les milliers d'apiculteurs qui viendront de toute la France, mais aussi d'Europe ou encore d'Afrique et des Etats Unis.

A cette occasion n'hésitez pas à finaliser vos inscriptions pour assister aux conférences sur le site http://www.congres-national-apiculture.com/, l'accès au salon étant gratuit et accessible au grand public.

 

Merci à eux pour leur implication

Lettre Info ADA Auvergne juillet-août 2016

Lettre-info de l’ADAA des mois de juillet et août 2016.

 

Au sommaire ce mois-ci :

  • « Bulletin météo apicole » de juillet
  • Nourrissement : enquête et groupe technique le 23 août : inscrivez-vous en cliquant ici
  • Commandes groupées de sirop et de cages scalvini (cliquez sur les mots pour accéder au questionnaire de pré-commande)
  • Des charges varroas élevées, à évaluer avant traitement
  • En route vers la fusion de l’ADAA et de l’ADARA
  • Participez au Concours Fermier d’OR
  • Information sur la miellée de lavande
  • Conservatoire de l’Abeille noire en Combrailles
  • Déclaration des ruches : à partir du 1er septembre

(Cliquez sur l'image pour Télécharger le document)

 

 

l'interdiction des néonicotinoïdes confirmée en lecture définitive de la loi biodiversité

Après plus d’un an de débats parlementaires, le feuilleton de la loi biodiversité s’est achevé hier avec la confirmation de l’interdiction des néonicotinoïdes en 2018, sous réserve de certaines dérogations jusqu’en juillet 2020.

Pour nous, apiculteurs, malgré des délais tardifs, c’est une victoire incontestable qui vient récompenser 20 ans de combat syndical, mené à plusieurs niveaux : une bagarre scientifique tout d’abord pour faire reconnaitre l’incidence de ces pesticides sur nos abeilles ; un combat juridique bien sûr pour obtenir l’annulation de chacune des autorisations ; et une bataille médiatique pour alerter l’opinion publique sur le déclin des pollinisateurs !

C’est également une première mondiale car la France est le premier pays à inscrire dans sa législation l’interdiction totale des néonicotinoïdes ! Le retentissement international va être considérable, d’autant plus que le vote provient d’un grand pays agricole.

Pour la suite, il va nous falloir rester extrêmement vigilants et actifs pour défendre cette interdiction et réduire au minimum les dérogations : vous pouvez compter sur l’action de l’UNAF pour cela. Dès aujourd’hui, l’UNAF en partenariat avec Agir Pour l’environnement va lancer une campagne de mobilisation des élus locaux, afin de maintenir la pression sur le sujet et montrer à nos décideurs que nous restons mobilisés sur le sujet.

 

Lire la suite : l'interdiction des néonicotinoïdes confirmée en lecture définitive de la loi biodiversité

LIMDOR REJOINT LE LABEL BEE FRIENDLY®

LIMDOR REJOINT LE LABEL BEE FRIENDLY® : L’UNAF au travers de BEE FRIENDLY salue l’engagement de la coopérative productrice de pommes pour le retrait des néonicotinoïdes et pour la protection des abeilles

A la veille de la réouverture des débats à l’Assemblée Nationale sur l’interdiction des insecticides néonicotinoïdes, BEE FRIENDLY félicite la coopérative productrice de pommes du Limousin pour son engagement pour le respect des abeilles et des pollinisateurs. LIMDOR s’engage à respecter un cahier des charges qui inclut notamment le retrait de tous les néonicotinoïdes et de 24 autres pesticides particulièrement toxiques pour les abeilles.
La coopérative LIMDOR, située en Haute-Vienne, réunit 50 pomiculteurs et produit chaque année environ 21000 tonnes de pommes.
La coopérative a commencé sa conversion au label BEE FRIENDLY® en 2016 avec 16 producteurs pionniers dont la production pourra être labellisée dès l’automne. L’objectif est la conversion de 100% des producteurs d’ici 3 ans.
L’engagement de LIMDOR dans la démarche BEE FRIENDLY® vient compléter un programme déjà en place dans la coopérative depuis quelques mois : l’accueil de ruches sédentaires dans les vergers et l’aide à l’installation de jeunes apiculteurs.
Pour Bertrand Auzeral, Président de l’Association BEE FRIENDLY, « Il faut saluer l’engagement de LIMDOR qui rappelle, à la veille de la reprise des discussions sur l’interdiction des néonicotinoïdes, que les acteurs agricoles sont prêts et volontaires pour mettre en œuvre des actions ambitieuses visant à se passer non seulement des néonicotinoïdes, mais également de 24 autres pesticides toxiques pour les pollinisateurs. ».

Le partenariat de LIMDOR intervient quelques semaines après que l’enseigne Monoprix ait annoncé qu’elle engageait une part significative de ses approvisionnements en fruits et légumes dans un accompagnement pour la conformité au label BEE FRIENDLY®. Depuis 2015, la coopérative viticole les Vignerons de Buzet est également partenaire et se conforme au label pour 5 de leurs vins.

Lire la suite : LIMDOR REJOINT LE LABEL BEE FRIENDLY®