Vous souhaitez adhérer ?

Téléchargez

 

 

Bulletin d'adhésion 2021

 

Syndicat des Apiculteurs
du Puy-de-Dôme

3 rue Georges Charpak

63960 VEYRE-MONTON
Tél 04 73 26 92 20 

Permanence tous les mercredis
de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h 

 

Logo Synd.Api 1 copie

 

Coopérative
des Producteurs de miel

3 rue Georges Charpak

63960 VEYRE-MONTON
Tél 04 73 26 04 34

Permanence tous les mercredis
de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h 30

Frelon Asiatique; piègeage de printemps des fondatrices

Avec plus de 100 nids détruits en 2015 sur le département du Puy-de-Dôme, les jeunes reines ou fondatrices, après avoir passé l'hiver camouflé, dans les arbres creux, sous des tas de feuilles, dans des trous de murs etc...vont sortir courant février pour recommencer à s'alimenter.

 

Il est temps de mettre en place les pièges afin de capturer le maximum de fondatrices. (évitez d'installer les pièges dans les ruchers).

Pour fabriquer ces pièges, il suffit de récupérer des bouteilles plastique d'eau minérale, de percer trois trous, puis de verser à l'intérieur 10 centimètres d'un mélange composé :

  • de 1/3 de bière brune
  • 1/3 de vin blanc (pour repousser les abeilles)
  • et de 1/3 de sirop de cassis.

Il suffit de laisser en place ces pièges de la mi-février à fin avril.

Changer la mixture de temps en temps et surtout brûler les occupants car ils ne sont pas toujours morts, sortis du piège, ils peuvent se réveiller et repartir.

COMMUNIQUE DE PRESSE UNAF

Nouvelles techniques de modifications génétiques : le Haut Conseil des Biotechnologies passe sous silence les avis divergents.

(Cliquez sur l'image pour télécharger le communiqué de Presse)

 

Dans un contexte particulièrement confus et sans saisine officielle, le Haut Conseil des Biotechnologies a rendu publique le 4 février dernier sa première contribution sur le statut juridique des Nouvelles techniques de modifications génétiques, dites NBT (New Breeding Techniques) : ces techniques produisent-elles ou non des OGM ? Diffusé en catimini, ce document est composé d'une note du Conseil Scientifique, de contributions des membres du Comité Économique, Éthique et Social, d'une synthèse de ses premiers débats et d'un résumé des analyses juridiques disponibles.

Lire la suite : COMMUNIQUE DE PRESSE UNAF

Pourquoi les Abeilles Disparaissent : Maria Spivak

"Les abeilles ont prospéré pendant 50 millions d'années, chaque colonie de 40 à 50 000 individus coordonnée dans une harmonie incroyable. Alors pourquoi les colonies ont-elles commencé à mourir en masse il y a sept ans ? Maria Spivak nous révèle quatre raisons qui se renforcent l'une l'autre, avec des conséquences tragiques. Le problème n'est pas seulement que les abeilles pollinisent un tiers de nos récoltes mondiales. Il se pourrait que cette espèce incroyable nous tende un miroir réfléchissant."

Maria Spivak sera présente lors des prochaines journées d'étude de l'ANERCEA.

Cliquez sur l'image pour accéder à la conférence en Anglais, sous titré en Français.

Interdiction néonicotinoïdes rejetée par le Sénat : le vote de votre sénateur

Vendredi dernier, dans le cadre des débats sur la loi biodiversité, le Sénat a rejeté l’amendement d’interdiction des néonicotinoïdes.
Vous trouverez en pièce jointe et ci-dessous le communiqué de l’UNAF avec d’autres organisations apicoles, environnementales et paysannes dénonçant ce rejet.

 

 

A cette adresse, vous pourrez lire le compte-rendu des débats.

Dans quel sens vos sénateurs ont-ils voté ?
- L’amendement visant à l’interdiction des néonicotinoïdes a fait l’objet d’un vote à main levée (procédure normale). Nous ne disposons donc pas du détail des votes.


- Néanmoins, l’amendement présenté par Chantal Jouanno – également rejeté - et visant à l’interdiction des traitements de semences de céréales à paille avec des néonicotinoïdes a fait l’objet d’un scrutin public et donc d’une comptabilisation des voix. Cet amendement n’allait pas aussi loin que celui que nous avions proposé mais il allait dans le bon sens, puisqu’il interdisait le blé enrobé avec du Gaucho. Vous retrouverez le détail des votes à cette adresse : http://www.senat.fr/scrutin-public/2015/scr2015-126.html .

 

Vous pouvez partir de cette base pour « positionner » votre élu et lui faire connaitre vos remarques concernant son vote.


Merci encore à tous pour votre mobilisation qui n’a pas été inutile puisqu’elle a fait (légèrement) évoluer les sénateurs en comparaison du vote de la résolution sur le sujet de début 2015.

 

Cela n’a pas été suffisant à ce stade mais nous avons bon espoir d’être en mesure d’obtenir mieux en deuxième lecture à l’Assemblée nationale.

Le Sénat protège les néonicotinoïdes

Le Sénat protège les néonicotinoïdes au mépris des abeilles, de la biodiversité et de la santé publique

(Cliquez sur l'image pour télècharger le communiquer de Presse Commun)

Aujourd’hui, dans le cadre de l’examen de la loi biodiversité, les Sénateurs ont rejeté l’interdiction des néonicotinoïdes.

Alors que la démonstration scientifique est faite et indiscutable que les néonicotinoïdes sont extrêmement dangereux pour notre environnement et que les premiers signes d’impact apparaissent sur la santé humaine,

Lire la suite : Le Sénat protège les néonicotinoïdes

Traitement Loque

Ci-jointe une note de service publiée en décembre, qui retire toute référence aux antibiotiques pour le traitement des ruchers atteints de loque américaine et de loque européenne et ce pour plusieurs raisons (comme vous le lirez dans la note de service) : non efficacité des médicaments utilisés, résistance des bactéries aux antibiotiques, présence résidus d’antibiotiques dans les produits de la ruche, absence de limite maximale de résidus d’antibiotiques pour le miel, ... L’utilisation des antibiotiques contre les loques américaine et européenne n’est pas autorisée.
C’est pourquoi, la note de service DGAL/SDSPA/N2005-8123 du 26/04/2005 « traitement des ruchers atteints de loque américaine et de loque européenne » est modifiée pour y retirer toute référence aux antibiotiques.

 

NEONICOTINOÏDES, l’Europe schizophrène!

(Cliquez sur l'Image pour télécharger le communiqué de presse)

 

NEONICOTINOÏDES : l’Europe schizophrène ! Après l’autorisation européenne de deux nouveaux néonicotinoïdes, l’Union Nationale de l’Apiculture Française appelle les autorités françaises à refuser ces insecticides
Entre juillet et novembre 2015, l’Union européenne a autorisé deux matières actives insecticides de la famille des néonicotinoïdes, dont la toxicité pour les abeilles a fait l’objet de réserves importantes de la part de l’Agence Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) : le SULFOXAFLOR de la société Dow AgroSciences et la FLUPYRADIFURONE de l’entreprise Bayer CropScience. Deux ans après la suspension partielle de trois néonicotinoïdes, l’incohérence de l’Europe sur le dossier est d’autant plus frappante que les manques de données identifiés par l’EFSA pour le sulfoxaflor et la flupyradifurone sont comparables à ceux ayant conduit au moratoire partiel sur les néonicotinoïdes.

Lire la suite : NEONICOTINOÏDES, l’Europe schizophrène!